Passer l’arrière-saison et l’hiver au soleil, nous sommes nombreux à en rêver

« Passer l’hiver au soleil », près de 7 personnes sur 10 en rêvent… mais qu’est-ce qu’on entend par là ?

Hiverner au soleil, c’est passer au moins 5 semaines d’affilée dans un climat doux ou chaud,… méditerranéen en ce qui nous concerne.

Hiverner aujourd’hui, ce n’est plus se couper de sa société habituelle, grâce à internet qui permet de garder le contact avec ses proches ou tout simplement de continuer à travailler à distance. Hiverner, c’est vivre sur place comme un local et participer à la vie locale ou non, selon les besoins.

Tous ceux qui pratiquent cet hivernage peuvent observer les bienfaits d’un tel séjour sur leur état de santé, sur les articulations notamment, sur le moral par le simple fait de sortir au grand air –non pollué- tous les jours, ou de prendre les repas dehors au soleil.

N’oublions pas les relations sociales, cela va de la pétanque en passant par les visites du patrimoine, les excursions dans les environs (les caves à Thuir ou Banuyls) ou en Espagne toute proche. Pour les sportifs, il y a des activités régulières comme les randonnées du mardi, du jeudi, et dimanche, la marche nordique,  la marche longe côte à Canet et Argelès, le vélo y compris sur pistes cyclables, ou tout simplement les nombreuses balades sur les sentiers au départ de Céret.

Tout près de la maison de La Petite Colline, les départs de sentiers ne manquent pas

Le marché pittoresque tous les samedis, les expositions d’artistes et les vide- greniers saisonniers permettent de faire des découvertes renouvelées. Des excursions d’un jour ou d’une demi-journée en autocar sont organisées par l’office du tourisme d’Amélie-les-bains, dont beaucoup font un stop à Céret pour prendre des passagers.

Cadaquès, très joli village de pêcheurs, rendu célèbre par Dali , qui y a construit sa maison de Port Ligat

Et s’il pleut, ce qui arrive rarement plus d’une demi -journée, visiter le musée d’art moderne, lire la presse locale ou internationale à la belle médiathèque de Céret, ou tout simplement lire un bon bouquin au coin de la cheminée, regarder un bon film, surfer sur internet, jouer aux jeux de société, ou faire une partie de ping pong dans le garage vous feront passer agréablement le temps.

« Combien ça coûte ? » Pas nécessairement plus cher que chez vous, car la vie sur place est moins chère que dans les grandes villes du nord (alimentation, Bus à 1 euro, Spa à partir de 15 euros..). La villa et la cuisine sont équipées de manière à pouvoir y vivre comme à la maison.

Le budget chauffage ne pèse pas nécessairement très lourd étant donné le prix du KwH et les températures plus clémentes. A La Petite Colline, on peut régler le chauffage dans chaque pièce, en fonction des besoins. La clim réversible, le chauffage au bois et les radiateurs électriques vous assurent 3 sources d’énergie complémentaires.

Un véhicule n’est pas indispensable (les courses à pied, à moins de 10 minutes), néanmoins, si vous êtes 4 ou 5, il peut être très agréable de louer un véhicule à l’aéroport ou à la gare de Perpignan toute proche, ou encore sur les plates formes de location entre particuliers (Ouicar, Getaround,..).

En Bref,

Destination: En France, à Céret dans les Pyrénées Orientales, avec 300 jours d’ensoleillement par an.
A 30 km de Perpignan, à 15 minutes des Spa et cures d’Amélie les Bains et du Boulou,  à 20 minutes en voiture de la frontière du Perthus, à 30 minutes des plages et de la Côte Vermeille, à 1h30 des pistes de Fond Romeu, à 2 heures de Barcelone, à 1 heure 15 de Cadaquès.

Atouts : Céret dispose de nombreux atouts réunis dans l’espace de la vieille ville, avec ses bars terrasses, restaurants, concerts, son musée d’art moderne, ses expositions permanentes d’artisans.

Le musée d’Art moderne, actuellement fermé pour cause d’agrandissement, prévoit toutefois des causeries , des visites et animations régulières autour des collections permanentes et des artistes passés à Céret.

A partir de Céret et des alentours, vous découvrirez de nombreuses balades à pied, en vélo, ou en voiture (voir les dépliants et le Guide de Bienvenue à disposition dans la maison de La Petite Colline).
Vous pourrez participer aux cours de gym, yoga organisés sur place, ou vous offrir un Spa au Boulou ou à Amélie.

Climat : Céret bénéficie d’un micro climat, avec 300 jours d’ensoleillement, à l’abri des vents dominants, favorable à la floraison hâtive du mimosa (dès janvier) et des cerises (début mai). Entre septembre et novembre, les températures oscillent entre 25 et 15°, même si décembre et janvier sont considérés comme les mois les plus froids, les 1er et 2 janvier 2018, il y avait entre 17 et 21 °.

Le prix de location de la Villa (4 à 5 personnes) est moins élevé qu’en Haute Saison : Octobre-Novembre-Décembre (20/12)=500 Euros/sem ; Janvier-Février-Mars-Avril=500 Euros/sem. Si vous souhaitez prolonger, vous bénéficierez d’un tarif dégressif ( -15% pour 2 semaines,- 20% pour 3 semaines). Il est possible de louer l’appartement du rez de jardin  (2 personnes) au mois à un tarif avantageux . La consommation électrique est à calculer au prix coûtant (nbre Kwh x 0,17).

Y aller : Vous avez le choix entre l’avion, le TGV ou la voiture. L’aéroport le plus proche est celui de Perpignan(Rivesaltes) et le TGV vous dépose à Perpignan, d’où vous pouvez louer un véhicule ou prendre le bus 340 qui vous dépose à l’arrêt du Toréador (à moins de 10 minutes à pied de La Petite Colline).

covid-19 : les mesures de prévention, protection, et d’annulation prévues cette saison dans la location de vacances “La petite colline à Céret”

Aux dernières nouvelles


La reprise s’annonce, mais comme on ne décrète pas la fin d’une épidémie, nous avons pris des mesures concrètes destinées à nous protéger mutuellement, dans les locations de vacances, tout en restant à l’écoute les uns des autres. La Petite colline est ma maison, c’est une petite structure avec peu de circulation, je tiens donc autant que vous à la garder dans un bon état sanitaire.
C’est aussi un type d’hébergement qui permet de maintenir une certaine distance sociale , où l’on peut se détendre sans craindre de croiser de manière intempestive des personnes inconnues.
Nous suivons jour après jour les mesures prises par le gouvernement et les autorités sanitaires en matière de prévention et de protection pour le dé-confinement progressif annoncé pour le 11 mai prochain.
La petite colline sera ouverte, dès les mesures de dé-confinement annoncées par les autorités. Nous nous plierons au respect des autorisations de circulation et déplacement entre les zones géographiques. Pour éviter les va et vient, nous donnerons la priorité aux séjours de 14 nuitées minimum.

Réservation et Annulation


En matière de réservation et d’annulation
, nous appliquerons le principe suivant : toute demande de pré-réservation pour séjour après le 15 mai sera enregistrée. En cas de force majeure, liée au covid-19, vous pourrez reporter votre séjour (ou obtenir un avoir valable 18 mois), ou annuler sans frais avec un remboursement rapide. Ces dispositions se basent sur l’ordonnance 40-2020-315 (25.03.2020), qui prévoit les cas suivants:
Si vous êtes dans l’impossibilité de vous rendre sur le lieu de la location, pour cause de confinement, isolement, interdiction de déplacement (C.M ou document officiel faisant preuve) ;
Si la propriétaire est dans l’obligation de renoncer à la location vacances pour cause de conditions sanitaires, interdiction de louer (document officiel faisant preuve).

Protocole de nettoyage renforcé


Pour permettre d’appliquer une procédure stricte de nettoyage
, cette saison, je donnerai la préférence aux réservations de 14 nuitées minimum afin de limiter les va et vient. Il est toujours possible de me contacter pour une durée de 7 nuitées que j’examinerai au cas par cas, et en fonction des dates proposées.


Avec Virginie, professionnelle de l’entretien, nous avons mis au point un protocole renforcé de nettoyage et désinfection. Ce protocole prévoit de:


laisser un vide locatif (de 24 à 36 Heures) entre chaque location, il sera fonction de l’espace occupé ainsi que du nombre de locataires précédents


vous demander -le jour du départ- de défaire les lits, plier draps, housses , serviettes, linge de cuisine à déposer au pied du lit pour être lavés par nos soins; de vider frigo et lave- vaisselle; de déposer les poubelles fermées dans le container à l’extérieur; SVP ne pas passer le linge trempé dans la solution de javel sous peine de décolorer les tissus;


un nettoyage et désinfection des draps, housses, protège literie, oreillers à 60°, serviettes, linge de cuisine, entre chaque location, par nos soins;


le nettoyage et la désinfection des surfaces dures tels les sols, les étagères, les poignées de porte, télécommande, interrupteurs, etc, par nos soins;

mettre à disposition matériel et produits de nettoyage si vous désirez effectuer vous -même un nettoyage intermédiaire;

afficher une check-liste des éléments contrôlés dans votre logement;

laisser à disposition du gel hydroalcoolique pour les mains et un désinfectant (type sanytol; eau de javel à 5%) avec lavette (1/ séjour).


Que cela ne vous empêche pas de vous projeter avec sérénité dans votre futur séjour à La petite colline pour profiter de ses espaces, des vues, du confort et de la quiétude du lieu à proximité du centre de Céret, des départs de sentiers, de la côte vermeille et de bien d’autres lieux à découvrir. Vous pourrez découvrir quelques aspects de la variété offerte par la région sur notre page Facebook “la petite colline à Céret”

Top 10 de Bien Vivre et Consommer Local à Céret

Voici des “petits détails” qui pourront vous intéresser, si vous souhaitez consommer local et responsable, en vacances à Céret

  1. Vivre un séjour agréable dans le Studio de la Petite Colline été comme hiver c’est possible !

  • Récemment rénové, tout a été pensé pour pouvoir y séjourner confortablement seul ou à deux, en couple ou entre amis-es.

  • Nous avons fait le choix d’un tarif très attractif tout en maintenant un niveau de service élevé, raison pour laquelle notre location est disponible à partir de seulement 21 E/jour/personne d’Avril à Juin.
  • Choisir de rester douillettement à l’intérieur et profiter du spectacle des ciels changeants sur les collines environnantes, ou occuper les espaces extérieurs pour écouter le chant des oiseaux, humer les odeurs de saison, ressentir la caresse du vent ou la chaleur du soleil, faire ses courses à 5 minutes à pied…

   2. Acheter son pain quotidien au Fournil Saint Ferréol, rue saint férreol

   3. Se fournir en produits bio frais du jour à La Boutique à Fon Fon 19 boulevard Joffre

  4.  Profiter des promotions sur le frais les vendredis et samedis à La Vie Claire, rue de Batère à la zone Oulrich

  5. Se réapprovisionner et rencontrer du monde au marché hebdomadaire du samedi sur les boulevards du centre

6. Trouver de nouvelles lectures et lire la presse en fréquentant la médiathèque Ludovic Massé (Porte de France) et faire un tour à la Bouquinerie Ivre de livres de la rue saint Ferréol (un peu plus bas que le Fournil Saint-Ferréol)

7. Se renipper en seconde main chez Jasmine, C’Rétro, 6 bis avenue d’Espagne, juste avant le centre

8. Chiner régulièrement grâce aux vide greniers saisonniers et à la Recyclerie dans la zone Oulrich, 4 rue Roc de France (face à la Déchetterie)

9. Lire la presse locale en dégustant un Smoothie et rencontrer du monde au Cyber, rue Saint Ferréol

10. Participer aux soirées « auberge espagnole » du vendredi soir, ou s’engager à mutualiser ses ressources en fréquentant le Café Culturel Associatif Le lézard 4, rue Pierre Rameil

Et au final, rentrer à La Petite Colline en passant par la rue des Capucins pour admirer le panorama et suivre le sentier qui débouche dans la rue des Baoussous

Pourquoi j’aime Céret…

Dans les années 90′, chaque été quand nous faisions de la randonnée en liberté, j’ai découvert Céret pour la première fois en faisant le circuit Transpyrénéen de Vernet- les- bains à Banuyls en passant  par Amélie-les-bains.  Je suis arrivée à pied à Céret en pleine après-midi sous un soleil brûlant. Je garde encore la sensation de bien-être procurée par l’ombre des vieux platanes du boulevard Maréchal Foch.

Plus tard, toujours grâce à la randonnée, je suis passée à Vinca et Saint Michel de Cuxa, aux pieds du Canigou, que je n’ai pas encore foulé, étant donné les conditions météo défavorables à chaque tentative, c’est-à- dire des orages fréquents dès fin août.

Et puis, ce furent les sentiers côtiers de Collioure à Cadaquès, au mois d’avril, très beau souvenir des sentiers sinueux, tantôt à découvert, tantôt ombragés au bord d’une mer aux reflets changeants.

Je peux donc dire que j’ai un peu sillonné cette région des Pyrénées Orientales, à pied, en voiture ou en train, région d’Occitanie très riche au plan de ses paysages, de son habitat et de son patrimoine.

Durant une dizaine d’années, nos pensées et nos pas nous ramenaient vers cette Catalogne du “Nord”, à tel point que, le moment de la retraite arrivé et la liberté de mouvement retrouvée, j’ai tout naturellement éprouvé un besoin quasi irrésistible de passer plus de temps dans cette belle région.

Après 2 années de recherche à travers la Cerdagne, le Conflent, le Capcir , le Roussillon et le Vallespir, mon choix s’est porté sur Céret.  C’était une évidence pour la citadine du nord que je suis encore malgré tout.

Alors oui, Céret, pour sa situation géographique entre méditerranée et pyrénées, ses vues magnifiques  en toutes saisons sur le massif du Canigou, ses chênes liège et ses chênes verts, ses arbousiers et ses agaves géants, sans parler de ses mimosas et de ses cerises!

Bien sûr, son climat méditerranéen à l’abri des vents dominants, comme la tramontane, et ses ciels spectaculaires y sont aussi pour beaucoup.

Céret aussi pour ses habitants,  bons vivants au caractère bien trempé, fiers d’être catalans…

Céret pour  son patrimoine à découvrir au fil des saisons et des balades, tel les 2 Portes, celle  de France et celle d’Espagne, vestiges d’une histoire tourmentée.

Céret, pour son histoire contemporaine, sa mémoire conservée et transmise, des événements tragiques de la Retirada , de l’exode  mais aussi de la résistance opposée au franquisme, dont les Cérétans ont été acteurs.

Céret, pour son musée d’art moderne, qui garde et promeut la mémoire des précurseurs du cubisme, la trace du séjour de Braque et Picasso au détour des rues, mais sans ostentation, simplement comme un patrimoine qui n’appartient qu’à elle.

A Céret, le patrimoine artistique est très présent: rappel du séjour de Braque et Picasso vers 1911, où ils ont travaillé de concert à créer la mouvement du cubisme en peinture

Céret, pour ses restos, ses bars, ses concerts, son goût pour la fête … et son canal d’arrosage qui coule partout (sauf chez moi), dont le murmure suffit à me rafraîchir en plein été.

En toutes saisons, je m’y trouve bien dans cette ville aux allures d’une micro société .

Voilà mes raisons d’aimer Céret et voilà pourquoi j’ai envie de partager  ce bien être, notamment grâce à mon site  proposant de la location saisonnière à  la petite colline.